Guide du furet débutant

Maintenant que vous avez lu les différentes préparations nécessaires pour passer au cru, il vous suffit de suivre notre méthode, étape par étape.

Notre calculateur vous offre un plan détaillé pour les différentes introductions

 

RATION COMPLÈTE (jusqu’à 7 mois)
Si votre furet démarre le cru à 6 mois ou moins, il débutera avec une ration complète c’est-à-dire avec os charnus viande rouge et organes. Vous garderez les mêmes viandes et organes pendant 10 jours. Ne multipliez pas les apports : 1 os charnus de viande blanche , 1 viande rouge et 1 foie et 3 organes. Concrètement du coffre de lapin ou de caille en os charnus de source « blanche », du porc ou du bœuf en viande rouge, du foie, du cœur, du gésier et du rognon en organes

Après les 10 premiers jours, introduisez progressivement le poisson et les nouvelles viandes / organes.
Si le fureton / furet vient à présenter des troubles digestifs, redémarrez les introductions une à une en suivant la méthode traditionnelle détaillée ci dessous.

 

LES INTRODUCTIONS (dès 7 mois)
Si votre furet débute le cru à partir de 7 mois ou plus vous ferez les introductions comme indiqué ci-dessous

  • Étape 1 : première viande et introduction des os charnus (jour 1 à 5).  
    On donne la ration préalablement calculée, composée de 70 % viande (de lapin ou de caille) et 30 % d’os charnus (coffre de lapin ou carcasse de caille). Il sera utile de répartir la ration en plusieurs repas (matin, midi et soir par exemple) car la viande est rapidement assimilée par l’organisme

 

  • Étape 2 : introduction d’une viande rouge (jour 6 à 10)
    On introduit une nouvelle viande, de préférence rouge petit à petit sur 5 jours en augmentant progressivement la nouvelle viande et en diminuant la précédente.

 

  • Étape 3 : introduction des abats (jour 11 à 20). V
    À cette étape, la ration change. On va prendre en compte la quantité d’abats et donc le calcul est modifié. On passe à 50 % viande + 30 % os charnu + 20 % d’abats. Dans ces 10 % d’abats on aura obligatoirement 5 % foie et 15% d’un mélange de 3 organes à votre convenance.
    On garde les os charnus et la viande introduits précédemment.
    Pour les débuts nous compensons les abats manquants par de la viande
    Jour 1 à 5 : le foie tout en conservant les nouveaux pourcentages.
    jour 6 à 11 : un mélange d’organes (ex : cœur, gésier, rognon)
    On garde le foie introduit à l’étape précédente.
    Si votre animal vient à présenter des selles molles ou liquides, repartez sur une introduction progressive de chacun des organes

 

  • Étape 4 : le poisson (jour 21 à 25). Vous cochez l’option poisson du calculateur (valable uniquement pour les furets adultes)
    Introduisez le poisson de la même façon que les viandes et les organes, progressivement sur 5 jours.

 

  • Étape 5 : introductions d’autres viandes, abats et organes
    Durant les semaines suivantes, introduisez de nouvelles viandes et organes. Pour le cœur, privilégiez celui des petits animaux (volaille, lapin) plus riches en taurine.
    Une fois l’animal introduit (poulet, canard, caille, etc), vous pouvez donner n’importe quelle partie, muscle ou os charnus, pour peu que ce soit adapté à votre chat, sans refaire une introduction. 

 

  • Étape 6 : les œufs (étape non obligatoire)
    1 à 2 œufs de caille avec ou sans coquille par semaine.

 

VARIANTE WHOLE PREY
Si vous souhaitez nourrir votre furet aux proies entières 2 solutions s’offrent à vous :
1 : Débuter directement sur une proie entière type rat, souris ou poussin (attention le poussin d’1 jour compte en viande il faudra donc varier impérativement par la suite), puis varier les proies en les introduisant une par une sur une durée de 5 jours comme les introductions de viande du prey model en gardant la base d’une proie introduite.
2 : Débuter de façon “classique” avec introduction du lapin ou de la caille  sur 2 semaines, puis ajouter une proie entière en semaine 3.
Toutefois les rongeurs d’élevage n’ayant jamais vu la couleur du jour et étant élevés en rack les limitant dans leur mouvement, leurs apports nutritionnels sont moindre que les proies sauvages.  Veillez à compléter l’alimentation de votre furet avec des viandes de gros herbivores ayant été nourris à la pâture.

Si vous ajoutez une proie à la ration de votre animal il vous suffit de déduire cette proie à la ration totale. Si la proie est vidée comme c’est le cas par exemple des cailles achetées chez le boucher ou au supermarché, vous la déduisez de la ration viande et os charnus

 

LA PANSE VERTE
On pense souvent à tort que la panse verte ne doit pas être donnée aux furets, car elle remplace les légumes. Or la panse verte ne remplace ni fruit ni légume puisqu’elle se donne vidée de son contenu. Il n’y a donc aucune raison de se passer de cet aliment riche en nutriments pour vos mustélidés.

 

Pour tous renseignements et accompagnement personnalisé, n’hésitez pas à rejoindre notre groupe Facebook ici

Nous proposons également un accompagnement personnalisé via notre association. N’hésitez pas à nous contacter à notre adresse mail : rawfeedingpreymodel.asso@gmail.com